Effets néfastes de la malbouffe





La liste ci-dessous énumère quelques complications importantes pour la santé dues à une consommation somptueuse de malbouffe.

Manque d'énergie:

La malbouffe ne contient aucun élément nutritif bénéfique pour le corps humain. Dans la plupart des cas, ces aliments contiennent des glucides, des lipides et du cholestérol nocifs qui ne fournissent aucune énergie utile. En conséquence, une personne qui consomme de la malbouffe a une teneur réduite en éléments nutritifs essentiels, ce qui entraîne une faiblesse du corps.

Mauvaise concentration:

Un inconvénient de la consommation de malbouffe est qu’il contient une grande quantité d’huile et de graisse. En conséquence, le corps humain trouve cet aliment difficile à digérer et doit dépenser beaucoup de sang et d’enzymes. Lorsqu'une personne consomme une quantité excessive de malbouffe, une grande partie du sang dans l'organisme est dirigée vers l'intestin. En conséquence, la personne se sent somnolente et souffre d'une concentration réduite.

Maladies cardiaques:

La malbouffe a été identifiée comme une cause majeure de maladies cardiaques, notamment d'infractions au myocarde, d'arrêts cardiaques et d'athérosclérose. Cela est dû au fait que la malbouffe contient une quantité excessive de lipoprotéines de basse densité et de cholestérol qui se déposent sur la paroi interne des vaisseaux sanguins. Cela entraîne la formation de plaques et oblige le cœur à fournir un effort supplémentaire pour pomper le sang dans les artères. La présence de graisse dans le sang entraîne également une réduction du taux d'oxygène. Un autre facteur nocif présent dans la malbouffe est la concentration excessive de sucres et de sel. Une concentration excessive d'ions sodium provoque une augmentation de la pression artérielle cardiaque.

Insuffisance hépatique:

Même le foie est endommagé en raison de la présence d'ingrédients tels que la graisse, le cholestérol et le sel dans la malbouffe.

Diabète:

La malbouffe provoque également des lésions du pancréas, ce qui entraîne un diabète sucré insulino-dépendant (IDDM).

Le chili est un ragoût composé principalement de viande et de sauce de nature visqueuse, avec quelques oignons, une poignée de haricots et d'épices, mais cela ne se limite pas à cela. Il existe d'autres versions exceptionnelles du chili, par exemple, la recette de chili à la dinde. Il y a encore des spéculations sur l'origine ou l'origine du chili (certains disent qu'il provenait du Midwest américain), mais c'est certainement l'un des plats les plus agréables que l'on puisse me demander. Le chili est l’un des meilleurs aliments à goûter, surtout par temps froid et glacial, car c’est un repas copieux et épanouissant qui donne beaucoup d’énergie à la personne. Il n’est donc pas surprenant que ce soient les pays situés au nord de l’équateur qui mange le chili le plus.

Bien que le chili soit devenu occidentalisé, les habitants des pays du nord de l’Europe mangent régulièrement, mais ce n’est pas eux qui mangent le plus de piment dans le monde. Avant que nous puissions découvrir quel endroit mange le plus de piment, nous devons d’abord savoir où et de quelle culture il est originaire. Le Chili ne provient pas seulement d'une culture lointaine mais de trois des cultures les plus en vue, il y a cent ans en Amérique du Nord; les Américains, les Mexicains et les Amérindiens. Ces trois cultures ont été combinées pour finalement nous donner le chili que nous connaissons et aimons aujourd'hui. Il ne fait aucun doute que le Texas a été le berceau du populaire ragoût américain, souvent appelé Chili, mais peu de gens se rendent compte que les épices et les sauces proviennent de Mexicains. Après tout, la région du Texas était autrefois le Mexique. Même si les États-Unis ont fini par prendre le contrôle du territoire, le peuple mexicain originel, ses épices et ses traditions étaient toujours en place.

Outre l'influence mexicaine dans la région, il y avait aussi des Amérindiens. Ils produisaient couramment un aliment à haute teneur en énergie, appelé pemmican, qu'ils transportaient dans des pochettes en cuir lorsqu'ils chassaient ou parcouraient de longues distances. Les chasseurs blancs d'Amérique considéraient les pochettes en cuir comme un avantage pour transporter une combinaison de graisse d'ours ou de graisse de buffle, de viande de buffle hachée, de baies et de noix (caractéristique de leur époque). Finalement, les chasseurs ont combiné les épices des Mexicains, le pemmican des Amérindiens et leurs propres viandes pour fabriquer ce qu'on appelle aujourd'hui le piment. Donc, pour ceux qui n’ont pas très bien compris, la région qui mange le plus de piment de la planète est le Texas, c’est là que les trois cultures se sont pour la première fois entrelacées pour faire de ce plat génial et copieux. le recette de chili à la dinde; est toujours l'une des meilleures recettes utilisées aujourd'hui. Le Chili est toujours l'un des plats célèbres et principaux du Texas. L'année dernière, des milliers de livres de piment ont été consommés.