loaded





Dommages corporels causés aux non-employés et au grand public

Si un non-employé ou un autre membre du grand public se blesse en raison d'une cargaison mal arrimée ou mal chargée, l'expéditeur et le transporteur peuvent être tenus responsables. Le transporteur peut être tenu pour responsable en vertu de la théorie de la responsabilité du fait d'autrui si un agent du transporteur commercial ou de l'entreprise de camionnage est impliqué dans le processus de chargement et de sécurisation (par exemple, le conducteur). Toutefois, si la blessure résulte d'un chargement inapproprié d'un conteneur scellé, le transporteur ne sera pas tenu responsable, car personne de l'entreprise n'a eu la possibilité d'inspecter la cargaison.

Un expéditeur participant au chargement de la cargaison peut également être tenu pour responsable en vertu d’une théorie de la common law en matière de négligence. Les directives fédérales mentionnées ci-dessus, fournissent la preuve du niveau de diligence approprié que l'expéditeur et le transporteur doivent suivre. Si l'un ou l'autre ne respecte pas cette norme en ce qui concerne les procédures de chargement / sécurisation appropriées, la responsabilité est probable.

Blessures au volant

Le grand public n'est pas la seule personne blessée par des véhicules utilitaires peu sûrs ou mal chargés. Souvent, les conducteurs eux-mêmes sont blessés à cause d'un chargement mal chargé et mal arrimé. De manière générale, l'expéditeur n'est pas responsable dans ce scénario.

Néanmoins, la responsabilité dépend en grande partie de la date du défaut dans le chargement ou la sécurisation de la cargaison. Un vice caché est une déficience du chargement ou de la sécurité du conducteur qu’il n’aurait pas pu découvrir à la suite d’une enquête raisonnable, telle que le blocage défectueux dissimulé par la cargaison. D'autre part, le conducteur aurait dû découvrir des défauts de brevet. Alors que les défauts de brevet isolent généralement l'expéditeur de toute responsabilité, des problèmes latents et non découvrables entraînent souvent sa responsabilité. Les tribunaux prendront en compte un certain nombre de facteurs pour déterminer le type de défaut en cause, y compris l'expérience du conducteur et si l'expéditeur a donné des assurances suffisantes quant au chargement adéquat de la cargaison.

Le chargement et le déchargement sont également une cause fréquente de blessures

Le conducteur, les employés de l’expéditeur et les tiers peuvent se blesser. Indépendamment de facteurs atténuants, tels que le fait que la personne ait le droit de faire partie de l'installation de l'expéditeur ou du destinataire, la responsabilité du transporteur (entreprise de camionnage) dépend dans une très large mesure des règles applicables à l'installation. En fin de compte, l'entreprise de camionnage est soumise à la même responsabilité ou à la même absence de responsabilité que l'installation.

Si vous ou un de vos proches avez des questions sur la responsabilité dans un accident de camionnage potentiel, parlez-en à un professionnel expérimenté. avocat accident de camionnage dans votre région pour des informations plus spécifiques.

Accidents de camionnage – Chargement et sécurisation incorrects des blessures et exigences de sécurité fédérales de la FMCSA.

Accidents dus à des procédures de chargement et de sécurisation incorrectes

Pour éviter les accidents, les blessures et même la mort, veillez à suivre les procédures de chargement, de sanglage et de fixation. Les procédures appropriées sont précisées, entre autres, par les exigences fédérales en matière de sécurisation (les lois nationales et locales peuvent également s'appliquer ainsi que les politiques de l'entreprise). Si l'incapacité de sécuriser correctement un chargement entraîne un accident de camionnage, le conducteur, le transporteur, l'expéditeur et d'autres parties peuvent être tenus responsables.

Selon la Federal Motor Carrier Safety Administration, de nombreux accidents résultent de procédures de chargement inadéquates (par exemple, des accidents de surcharge). Lors des changements de voie d'urgence et d'autres manœuvres ou lors de déplacements excessifs, le risque de renversement est accru par des charges en surpoids, décalées ou à centre de gravité élevé. Les renversements peuvent même se produire lorsque les véhicules commerciaux sont à la vitesse indiquée – ceci est particulièrement fréquent avec les charges à centre de gravité élevé.

Des matériaux mal chargés peuvent entraîner des problèmes de contrôle du conducteur et des blessures graves en cas de transfert inattendu de la cargaison. La difficulté de la direction peut cogner une remorque, forcer une semi-remorque à entrer dans la circulation ou déverser de la chaussée sur la chaussée avec des tuyaux, des rochers et autres matériaux. Les marchandises tombées sont particulièrement dangereuses pour les autres automobilistes, qui pourraient ne pas être en mesure d'éviter ces obstacles imprévus.

Par conséquent, les véhicules commerciaux doivent être chargés et arrimés de manière à éviter les renversements et à éviter que la cargaison et les matériaux ne tombent ou ne se renversent du véhicule.

Exigences fédérales générales visant à sécuriser correctement le fret

Pour sécuriser correctement la cargaison, tous les types de cargaison doivent être sécurisés de trois manières: entièrement confiné, immobilisé par des structures ou immobilisé / sécurisé sur ou à l'intérieur du véhicule. Pour être entièrement confinée, la structure enveloppante (par exemple, une remorque fermée ou un véhicule à côtés) doit être suffisamment solide pour maintenir la charge. La cargaison ne peut ni se déplacer ni basculer, et est par ailleurs empêchée de se déplacer horizontalement (gauche / droite & avant / arrière).

Une sécurisation adéquate nécessite un équipement adéquat et un personnel compétent

Un chargement correctement sécurisé commence par un équipement approprié. Les remorques doivent posséder l’équipement approprié pour la fixation des charges, telles que les arrimages, les treuils, les barres d’étayage, le blocage et disposer de structures adéquates à l’avant. Tous les dispositifs d'arrimage de la cargaison doivent être en bon état de fonctionnement, régulièrement inspectés et entretenus, afin de garantir l'absence de composants endommagés ou compromis. Une bonne répartition de la charge et du poids de la cargaison suivie d'un étayage ou d'un cerclage adéquat est inutile si l'intégrité structurelle des points de montage est compromise. La cargaison et les matériaux susceptibles de rouler doivent être correctement sécurisés par des cales, des cales ou tout autre moyen conçu pour immobiliser les articles susceptibles de rouler.

En plus d'un équipement inadéquat, un chargement par négligence peut survenir lorsque les conducteurs et le personnel du quai ne sont pas familiarisés avec les méthodes appropriées de blocage et de calage. La probabilité de procédures de chargement inappropriées dues à une connaissance ou à une expérience insuffisantes augmente lorsqu'un chauffeur doit faire face à une cargaison inhabituelle ou inhabituelle. Des charges utiles inhabituelles peuvent être particulièrement sujettes aux changements et nécessitent une attention particulière. Souvent négligée, la sécurité de la cargaison implique de prêter attention à l'équipement accessoire, comme les chaînes et les pneus de secours.

Un accident peut survenir si un conducteur ou un transporteur commercial n'a pas suivi les procédures d'immobilisation correctes du fret de certains matériaux décrits dans le manuel du conducteur FMCA. Les exigences s'appliquent à la sécurisation du bois / grumes, des matériaux de construction et de construction, des bobines de métal, des rouleaux de papier, des tuyaux en béton, des conteneurs intermodaux (conteneurs d'expédition), des voitures, camions légers et fourgonnettes, du matériel lourd, des véhicules on / roll-off et crochets conteneurs, et de gros rochers.

Les cas de camionnage diffèrent radicalement de l'accident d'automobile ordinaire.

Bien que loin d'être aussi populaire que dans les années 90, alors que le régime Atkins était apparemment omniprésent, les régimes cétogènes à faible teneur en glucides sont toujours très considérés par beaucoup comme des régimes amaigrissants maintenables efficaces et maintenables. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour maximiser votre succès avec un régime cétogène.

1.) Buvez des tonnes d'eau.

Lorsque vous suivez un régime cétogène, votre corps a du mal à retenir toute l'eau dont il a besoin, il est donc essentiel de rester bien hydraté. De nombreux experts recommandent aux hommes de consommer au moins 3 litres de boissons par jour, contre 2,2 litres par jour pour les femmes. La couleur de votre urine est un bon indicateur de la bonne hydratation. Si votre urine est claire ou jaune clair, vous êtes probablement bien hydraté. Gardez une bouteille d'eau avec vous partout où vous allez!

2.) N'oubliez pas la graisse!

En termes simples, nos corps ont besoin de carburant pour fonctionner. Lorsque nous limitons notre apport en glucides, en particulier aux niveaux qui induisent la cétose, notre corps a besoin d'une source de carburant alternative. Les protéines n'étant pas une source d'énergie efficace, notre corps se transforme en graisse. Toute graisse que vous mangez pendant la cétose est utilisée comme source d’énergie, ce qui rend très difficile la conservation de la graisse pendant la cétose. Choisissez des graisses saines et non saturées le plus souvent possible: des aliments tels que les avocats, les olives, les noix et les graines sont idéaux.

3.) Trouvez votre limite en glucides.

Tous nos corps sont différents. Certaines personnes à la diète devront adhérer à un régime strict à faible teneur en glucides, qui implique de consommer moins de 20 grammes de glucides par jour. D'autres personnes à la diète s'apercevront qu'elles peuvent rester confortablement dans la cétose en consommant 50, 75 ou 100 grammes de glucides. Le seul moyen de savoir avec certitude est d'essais et d'erreurs. Achetez Ketostix ou n'importe quelle marque de bandelettes d'analyse d'urine à la cétone et découvrez votre limite en glucides. Si vous trouvez que vous avez un peu de marge de manœuvre, cela vous facilitera grandement la tâche de vous en tenir à votre régime alimentaire.

4.) Soyez intelligent à propos de l'alcool.

L’un des grands avantages du régime cétogène est que vous pouvez boire de l’alcool sans perdre trop de poids. Vous pouvez boire des liqueurs non sucrées comme la vodka, le rhum, la tequila, le gin, le whisky, le scotch, le cognac et le cognac, ainsi que la bière occasionnellement à faible teneur en glucides. Utilisez des mélangeurs à faible teneur en glucides et buvez beaucoup d'eau pour rester hydraté, car la gueule de bois est notoirement mauvaise en cas de cétose. Et rappelez-vous, les calories comptent toujours, alors ne vous en faites pas. Toutes choses avec modération.

5.) Soyez patient.

Bien que le régime cétogène soit connu pour une perte de poids rapide, en particulier au début de l’alimentation, la perte de poids est toujours un processus lent et qui prend du temps. Ne paniquez pas si la balance ne montre pas de perte de poids ou de légères augmentations de poids pendant quelques jours. Votre poids varie d'un jour à l'autre (et tout au long de la journée) en fonction d'un certain nombre de facteurs. N'oubliez pas d'utiliser des métriques telles que l'ajustement de vos vêtements ou vos mensurations pour voir les progrès réalisés au-delà de ce que montre la balance.