Neutralité du Net





NEUTRALITE NETTE

Qu'est-ce que la neutralité du Net?

Lorsque nous nous connectons à Internet, nous prenons beaucoup pour acquis. Nous supposons que nous pourrons naviguer sur n’importe quel site Web, quand nous le voudrons, autant de fois que nous le voudrons, à la vitesse la plus rapide, qu’il s’agisse d’un site corporate ou mamans. Nous supposons que nous pouvons utiliser tous les services que nous aimons – regarder des vidéos en ligne, écouter des chansons ou des podcasts, envoyer des messages instantanés – à tout moment de notre choix. Ce qui rend toutes ces hypothèses possibles est la neutralité du Net.

Les opérateurs de télécommunication / FAI sont des fournisseurs de services d’accès. Ils peuvent contrôler le volume d’accès, le niveau de rapidité d’accès et le prix que vous payez pour accéder au contenu et aux services sur Internet.

La neutralité de l'internet est le principe selon lequel les fournisseurs de services Internet (FAI / opérateurs télécoms) et les gouvernements doivent traiter toutes les données sur Internet de la même manière, donner à leurs clients un accès égal à tous les sites et services licites sur Internet, sans donner la priorité à un site Web.

Cela signifie que la neutralité du réseau concerne:

• Tous les sites doivent être également accessibles

• Pas de licence de type télécom pour les sociétés Internet

• Aucune accélération de sites Web spécifiques

• Pas de "classement zéro" ou de rendre certains sites gratuits par rapport à d'autres.

Pourquoi il y a soudain buzz et débats sur la neutralité du Net en Inde

• Les sociétés de télécommunication ont fait pression auprès de TRAI (autorité de régulation des télécommunications de l'Inde) et tentent de réglementer l'utilisation d'Internet, mettant ainsi en péril notre liberté de choix et notre vie privée.

• Si cela se produit en Inde, nos fournisseurs de services Internet décideront du site Web ou de l'application à laquelle nous aurons accès et du prix que nous devrons payer pour accéder à chaque site Web / application.

• Si vous êtes un éditeur d'applications ou un propriétaire de site Web, vous devrez payer à chaque fournisseur de services Internet pour que votre application / site Web soit visible par les personnes de son réseau.

Par exemple, dans un réseau Airtel, Airtel peut nous «charger» d'utiliser WhatsApp, tandis que Hike Messenger sera gratuit, Hike étant un produit Airtel.

Avec la montée en puissance du haut débit sans fil, le débat s’est intensifié et a créé de grandes différences de perspectives. Alors que le débat se poursuit à l'échelle mondiale, TRAI en Inde a demandé des recommandations (pour la première fois au grand public, et pas seulement à l'industrie) en diffusant un document de consultation sur le cadre réglementaire pour les services de télécommunication (Over-the-Top, OTT). du public. L'intérêt suscité à propos de Net Neutrality a augmenté lorsque Airtel, le principal opérateur de télécommunications du pays, a lancé "Airtel Zero", une plate-forme conçue pour établir des partenariats avec diverses sociétés Internet afin de générer des revenus. Il y a eu beaucoup de colère dans le domaine public et une campagne contre Airtel Zero, qui a entraîné le retrait du programme par la société.

L'une des principales raisons pour lesquelles Internet a connu un tel succès est que les gens ont généralement été en mesure de l'utiliser comme ils le souhaitaient. Il est important pour l'accès aux connaissances, aux services et à la liberté d'expression, ainsi que pour la liberté et la facilité de faire des affaires en ligne, pour que cet accès soit neutre. Les fournisseurs de services Internet (FAI) ne peuvent pas restreindre le meilleur accès ou choisir des gagnants et des perdants sur le marché en ligne pour des services et des idées. La pire chose que les décideurs politiques pourraient faire au réseau serait de permettre aux entreprises de télécommunication de jouer avec cela. Ils devraient plutôt se concentrer sur ce qu'il faudra faire pour rendre le haut débit accessible à tous.

Les ratios de liquidité servent à mesurer la capacité d’une entité à honorer ses obligations financières à court terme, c’est-à-dire qu’ils mesurent la liquidité d’une entreprise. En termes simples, cela se traduit par des liquidités ou des instruments prêts à réaliser rapidement des liquidités. Le terme court terme fait référence à une période de 12 mois ou moins. Le ratio de liquidité à court terme et le ratio rapide sont deux des ratios de liquidité les plus importants. Ce dernier, par définition, est une mesure plus stricte de la liquidité, car il exclut tout élément des actifs et des passifs courants présentant le moindre manque de liquidité.

Resources requises:

- Bilan de l'entreprise concernée à l'étude

- Notes sur les états financiers, si nécessaire

Étapes de calcul:

1. Considérez le total des actifs courants au bilan. En fonction du divulgateur figurant au visage des comptes, vous devrez peut-être consulter les notes pour connaître le démantèlement des actifs à court terme.

2 Espèces restreintes. Sur le total des actifs courants, déduisez les «liquidités soumises à restrictions». Cet argent n’est pas disponible pour une utilisation immédiate en raison de certaines charges légales ou autres.

3 Inventaires. Déduire les «stocks». Les marchandises vendables accumulées ne peuvent être liquéfiées que lors d’une vente. Par conséquent, ils peuvent ne pas être facilement réalisables en cas de besoin.

4 Frais payés d'avance. Soustrayez davantage les dépenses payées d'avance de ci-dessus. Bien que les charges payées d'avance soient des actifs en ce sens qu'elles impliquent des sorties futures définitives déjà atteintes, elles ne peuvent pas être converties en espèces, si nécessaire. Il est extrêmement rare que les avances sur remboursement soient remboursées par des tiers.

5. Vous arrivez aux «actifs rapides» qui comprennent généralement la trésorerie, les équivalents de trésorerie (titres négociables) et les comptes à recevoir / débiteurs.

6. Considérez le total du passif à court terme et sa dissolution.

7. Découvert bancaire. Soustrayez le découvert bancaire du total du passif à court terme. Les découverts bancaires sont utilisés sur des lignes de crédit qui s’étalent généralement sur une période supérieure à un an et sont souvent renouvelés à leur échéance. Plus ou moins, ces instruments deviennent une source de financement permanente. En règle générale, les découverts bancaires ne sont pas appelables à la demande, ce qui ajoute un degré supplémentaire de permanence.

8. Vous obtenez des passifs rapides qui comprennent généralement les comptes débiteurs / créditeurs, la tranche à court terme de la dette à long terme, l'impôt sur le revenu à payer et les charges à payer de divers types.

9. Utilisez la formule du calcul final pour obtenir le ratio:

Ratio rapide = actifs / passifs rapides